Taekni | Les designers du digital
taekni, tactique digitale, transformation digitale, digital, stratégie, idéation, création, formation, projet, numérique, mobile, web, iot, lille, hauts-de-france, agence, cabinet, conseil
436
post-template-default,single,single-post,postid-436,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

Les designers du digital

Les designers du digital

La notion de designer en France recouvre généralement et de manière réductrice la notion de designer graphique, la personne en charge du dessin.

Sous l’impulsion de l’approche ‘design thinking’ largement utilisée dans les phases amont des projets digitaux, le terme designer retrouve son acception d’origine anglo-saxonne qu’on traduirait littéralement par concepteur ou créateur.

Dans le digital, il n’y a pas un seul designer mais des designers avec des rôles et des compétences bien différentes.

 

 

Le designer de service

Clé de voute des sessions d’idéation et de créativité, il maîtrise les méthodologies permettant l’émergence d’idées nouvelles pour les futurs services de l’entreprise. Il a une vision large et complète des usages et services proposés par les composants digitaux. Il s’imprègne des besoins de l’entreprise, de son marché et anime les groupes de travail permettant la définition des services de demain.

Le designer d’interface

Les designers d’interfaces vont assurer l’utilisabilité des solutions digitales sur l’ensemble des supports. Il n’y a plus d’apprentissage dans le monde digital : l’interface doit être intuitive dès le premier usage et doit rester attractive en usage régulier. Il appuie son expertise sur les règles d’ergonomie, il sait s’adapter à l’écosystème technique sur lequel il opère, il interagit avec les graphistes pour produire une interface optimum pour le service en condition d’utilisation.

Le designer graphique

C’est le designer dans l’acception communément admise en France. D’une forte sensibilité graphique, il va définir les codes graphiques de l’entreprise ou du service, les décliner pour les différents supports et produire les éléments graphiques élémentaires qui seront utilisés par les développeurs. Il s’inspire de l’identité de l’entreprise, des tendances et veille à la lisibilité du résultat.

Le designer d’architecture

Généralement appelé architecte, c’est bien un designer dans le sens où il conçoit l’architecture technique en support du service. Il va définir les composants techniques, leur dimensionnement et leurs interactions pour assurer la disponibilité du service dans toutes les circonstances requises et selon les contraintes souhaitées.

Le digital nous amène à reconsidérer le terme designer dans son ensemble et non plus sous le seul aspect graphique. La complexité du digital et la tension liée à la pression concurrentielle ont besoin de cette nouvelle diversité de designers-concepteurs.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Facebook0Share on Google+0Email this to someone