Taekni | Le nouveau paradigme des sessions de créativité
taekni, tactique digitale, transformation digitale, digital, stratégie, idéation, création, formation, projet, numérique, mobile, web, iot, lille, hauts-de-france, agence, cabinet, conseil
431
post-template-default,single,single-post,postid-431,single-format-standard,qode-quick-links-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode_grid_1300,footer_responsive_adv,qode-content-sidebar-responsive,qode-theme-ver-11.2,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2.1,vc_responsive
 

Le nouveau paradigme des sessions de créativité

Le nouveau paradigme des sessions de créativité

L’émergence puis l’accélération de la digitalisation dans tous les secteurs économiques induit un risque concurrentiel double : voir l’émergence de nouveaux acteurs qui vont bousculer son marché (typiquement Uber pour les taxis) ou voire ses concurrents historiques réussir une digitalisation plus rapide et plus efficace.

Au delà des possibilités techniques, imaginer les nouveaux usages et donc les nouvelles offres de son entreprise est LE challenge principal. Dans ce contexte, on a vu émerger tout un ensemble de méthodologies d’idéation et de créativité pour aider les entreprises à relever ce défi. Mais le rôle entre les experts externes et les utilisateurs doit aussi s’inverser.

Historiquement, on faisait appel à des experts métiers à qui l’on présentait le métier actuel, les challenges à relever, qu’on plaçait parfois en immersion longue avec la charge d’inventer le métier de demain.

Dans un contexte tendu, la tentation peut être grande de reconduire ce modèle qui a marché et de confier sa créativité à des experts, plus ou moins auto-proclamés, plus ou moins outillés et, comble du comble, qui justifieront leur expertise parce qu’ils ont .. déjà fait la même chose.

Les nouvelles méthodes de créativité doivent nous inciter à sortir de ce cadre limitant. L’objectif n’est plus de faire d’un tiers un expert de votre métier pour qu’il créé votre futur mais de faire de vos experts métiers les acteurs centraux de la création de vos nouveaux services digitaux.

Un bon consultant en créativité n’est pas forcément un bon créatif mais une personne faisant preuve d’empathie et qui saura mettre vos utilisateurs dans les meilleures conditions de créativité. Et cela change tout !

La préparation d’une session de créativité n’aura pas pour objectif de centrer l’animateur vers le métier mais de décentrer les utilisateurs pour les ouvrir au monde digital et ses particularités. On s’appuiera sur des benchmarks généraux, ciblés au métier ou sur des démonstrations pour initier une créativité digitale.

Les méthodes utilisées en séance seront « centrée utilisateur » tant dans la structuration des séances que dans la représentativité des participants. Si nous avions besoin dans les anciennes méthodes d’utilisateurs projectifs, il s’agit désormais de s’appuyer sur tous les types de profils qu’on mettra en condition de créativité.

L’animateur des sessions de créativité n’est plus principalement un créatif mais bien plus un animateur, un formateur, un coach qui vise mais à mettre les autres, tous les autres dans les dispositions de créativité idéales.

L’optimum de créativité ne sera pas obtenu en appliquant de nouvelles méthodes mais bien en inversant le paradigme en passant des experts créatifs s’inspirant des utilisateurs à des experts en créativité inspirant les utilisateurs.

Tweet about this on TwitterShare on LinkedIn0Share on Facebook0Share on Google+0Email this to someone